Civilisation

LA BRODERIE UN ART VIETNAMIEN ANCESTRAL

Un peu d’histoire :

Broderie sur soie vers 1900

Le père fondateur de la broderie au Vietnam est le mandarin Le Cong Hanh (1606-1661). Issue d’une famille plus que modeste il est passionné par les études et est reçu Docteur Es Humanité. Suite à ces brillantes études il est nommé Mandarin puis Ambassadeur en Chine.

Revenu au pays natal il enseigne aux gens de son village, Quat Dong dans la banlieue d’Hanoi,  l’art de broder et de fabriquer des ombrelles.

Il a été consacré Génie de catégorie moyenne par brevet Royal et son culte est perpétué temple de Ngu Xa pres de son village et surtout dans tout le pays.

Au 19e siècle les broderies de Quat Dong étaient exporter en Chine et a cette époque les brodeurs étaient au service de la cour et de l’aristocratie religieuse.

Leurs broderies étaient essentiellement des objets de culte parasols, rideaux d’hôtel, sentences parallèles, bannières.

Broderie sur Soie vers 1900

Le maitre artisan Bui Le King a eu l’honneur de confectionner les costumes de cérémonie de l’empereur Bao Dai et de sa reine Nam Phuong.

Ou admirer les broderies Vietnamiennes ?

Dans le village de Quat Dong a cote d’Hanoi.

Vous y verrez les ateliers avec les artisans au travail. Les broderies sont d’abord dessinées sur du papier fin, mince et souple. La pièce d’étoffe est tendue sur un cadre en bambou. Accroupi sur les talons les artisans. Une fois terminée le papier est arrache avec moult précautions.

Dans le cas de pièce un peu longue il n’est pas rare de voir plusieurs artisans travaillant de concert, femmes, enfant en apprentissage et vieux brodeurs dont les yeux sont munis de grosses lunettes

On y retrouve plusieurs procédés : les uns pour un aspect de point de Chainette, d’autres avec des applications d’étoffes de couleurs différentes du meilleur effet.

On trouve des broderie représentant de multiples dessins et en particulier les animaux emblématiques du Vietnam : Dragon, Licorne, Tortue et Phénix.

Les vietnamiens par leur culture de la broderie ancestrale sont passés maitre pour combiner entres elles les couleurs vives de leur soies et ceci donne un ensemble harmonieux sans effet criard.

L’artisan vedette Nguyen Xuan Duc nous dit : »Une belle broderie est celle dont la trace des points est invisible, la forme du motif bien tracée et les couleurs harmonieuses ».

A Dong Cuu a cote d’Hanoi:

Le village est plus spécialise par les broderies des costumes royaux qui exige des brodeurs une véritable compréhension de chaque niveau afin d’élaborer les motifs corrects.

Depuis que la croyance des Desses-Meres des trois mondes a été reconnue comme patrimoine immatériel de l’humanité, en 2016, la demande de costume brode de rituel Hau Dong a considérablement augmente, surtout pour la clientèle des Viet-Quu en particulier pour les 3 premiers mois lunaires qui sont les mois des fêtes.

On peut voir d’autres ateliers de Broderie a Ninh Binh ou sont fabriques tout le linge de table de la famille royale de Belgique ou a Hue.

Source: le courrier du Vietnam

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*